Stratégie omnicanal : l’interaction des différents canaux

Interaction continue avec le consommateur, applications pour smartphones, boutiques connectées aux plateformes digitales, etc. Les différentes marques se mettent toutes à vouloir trouver la stratégie omnicanal parfaite en alliant les différents circuits de vente.

Avec l’arrivé des objets connectés la stratégie digitale de chaque enseigne est en train d’évoluer.
Les développements technologiques récents ont largement contribué à la croissance du nombre de canaux : téléphone, site marchand, téléphonie mobile, télévision et objet connectés, se sont greffés à la vente à domicile, aux catalogues et à la simple vente en magasin.

Le monocanal n’existe plus

Le monocanal n’existe plus, en effet en mettant en place plus de points de contact avec le client (commerce physique, boutique en ligne, TV connectées etc…), les marques passent alors à une nouvelle stratégie d’entreprise où toute est relié, une logique dite « omnicanal ». Cette approche est présentée comme le nouvel eldorado du commerce. Un client fidèle engagé sur différents circuits consommerait jusqu’à 30 % de plus qu’un client monocanal. Les entreprises doivent pour arriver à ce résultat mettre suffisamment de moyens pour arriver à faire passer une expérience client parfaite. La distribution dans les différentes entreprises est certainement la plus souvent citée comme celle qui connaît les plus grands changement du fait du développement d’Internet.

 

La simplification de l’acte d’achat

L’acte d’achat peut s’effectuer via un plusieurs canaux, avec des objets pouvant faire partie de notre quotidien : téléphone portable, tablette, bracelet, lunettes, etc.
Les commerçants doivent prendre en compte qu’aujourd’hui l’utilisateurs, le consommateur veut pouvoir consommer n’importe où n’importe quand. Pour cela une stratégie doit mettre mis en place par le commerçant. La préparation d’une stratégie de commercialisation doit cependant appréhender trois enjeux majeurs : « la vente de produits et de services, en incluant l’avant et l’après-vente ; la gestion de la relation client, qui dépasse la seule réalisation de la transaction; la communication, qu’elle soit institutionnelle ou promotionnelle » explique Henri Isaac, chargé de mission « transformation numérique » à l’université Paris Dauphine. faire de la stratégie multicanal un avantage concurrentiel » poursuit-il.
Fixer le cadre d’une stratégie de commercialisation pluricanal consiste avant tout à choisir un niveau d’articulation. Henri Isaac dépeint le portrait suivant : le monocanal, maintenant dépassé, où l’ensemble du processus se déroule sur un seul canal; le multicanal, où le L’omnicanal représente ainsi un parcours pour le client, sans rupture, une « expérience d’achat parfaitement fluide ». Cette stratégie est simple à comprendre mais beaucoup plus dure à appliquer. Elle consiste à déployer un maximum de canaux à l’ensemble des clients et une parfaite fluidité entre eux.

Source :

Définitions Marketing

Marketing Professionnel

Journal du net

Apple : leader de l’expérience utilisateur

Apple Store 5ème Avenue, NYC

Apple Store 5ème Avenue, NYC

Avec la digitalisation du monde, il est indispensable aujourd’hui pour une marque de se démarquer en proposant une expérience utilisateur de qualité. C’est un moyen pour la marque de satisfaire ses clients et ainsi convoler vers le but de toute marque : la fidélisation. Nous savons tous qu’un client satisfait a tendance à s’autoproclamer ambassadeur de la marque et qui dans son entourage n’a jamais eu à faire face à un Apple Addict vous assurant ne pas comprendre les utilisateurs Windows parce qu’ « Apple c’est tellement plus facile » ? L’intérêt de ces ambassadeurs, est qu’ils procurent une communication gratuite et qui inspire plus de confiance : on se sent plus facilement touché par le discours d’un proche que celui d’un spot TV !

Apple donc, marque à la renommée qui n’est plus à faire s’est placée au fil des années comme leader dans l’expérience utilisateur. Quelle est la recette d’un tel succès ? De manière simpliste, le secret tient en 3 points :

  • Design
  • Simplicité
  • Efficacité

En effet, la marque de fabrique d’Apple a été de se différencier par un design unique. Dans les années 90, c’est justement ce qui avait freiné les ventes du géant de l’informatique ; l’ergonomie jugée trop « originale » par rapport à Windows n’avait pas suscité l’adhésion immédiate des utilisateurs. A l’origine, en créant son « Jardin Clos » (en faisant le choix de concevoir ses propres systèmes d’exploitation et logiciels), Apple s’était isolé. Mais la situation a changé lorsque le fondateur de la marque a mis en exergue deux points important sur l’évolutions des habitudes de consommation : la technologie était devenue banale, et l’ordinateur personnel n’était plus central. Il ne suffisait donc plus de proposer un simple outil technologique, il était question de séduction, d’un appel aux sentiments des consommateurs. Il a donc fallu créer tout un terrain de démarcation, justement, en proposant une expérience utilisateur unique.

C’est en partant de ce principe qu’Apple a développé son « Jardin Clos » en imposant le logiciel iTunes comme la plateforme incontournable de tous ses usages numériques. En effet, la marque a choisi de créer son propre écosystème numérique. Cette idée d’expérience unique a été marquée par la sortie de l’iPhone, en 2007. Puis l’écosystème s’est développé avec la sortie de nouveau produits, comme l’iPad ou l’Apple TV, tous reliés à la pièce centrale qu’est l’iMac.

Le deuxième point sur lequel la firme a su faire la différence, a été de maîtriser sa distribution en proposant, à la manière des marques de luxe, les mystiques Apple Store. En effet, à produit original, mode de distribution particulier. Les Apple Store sont alors très vite devenus des genre de temples de la Applemania. Steve Jobs reprochait aux vendeurs des grandes enseignes d’être mal informés sur ses produits, peu investis et donc dans l’incapacité de transmettre le réel message d’Apple à ses client. Selon lui, la meilleure façon d’être leader sur le plan de l’innovation était de communiquer soi-même avec ses clients. Pour lui, on ne viendrait pas dans un Apple Store pour acheter un ordinateur, mais plutôt pour y réaliser sa passion. Il s’agit de ressenti et non de matériel. Il est alors question d’expérience utilisateur.

Voici comment la marque a su conquérir le cœur des consommateurs : alliant design et simplicité d’usage, Apple s’est placé comme leader en terme d’expérience utilisateur.

 

 

 

 

L’impact de l’expérience utilisateur sur votre site d’e-commerce

L’expression « expérience utilisateur »  est très jeune mais elle est déjà sur toutes les bouches des travailleurs du Web.

De plus en plus, les sites d’e-commerce débloquent des moyens financiers afin d’améliorer l’expérience utilisateur des internautes naviguant sur leurs différents sites Web.

En effet, dans un monde où chaque seconde est comptée, il est nécessaire de rendre l’utilisation de son site d’e-commerce le plus simple possible, voire même ludique.

Si votre site Web n’est pas optimisé pour les différents mobiles à partir desquels les potentiels consommateurs sont amenés à se connecter sur votre site, ces mêmes consommateurs ne perdront pas leur temps très longtemps et se dépêcheront d’aller voir ce que proposent vos concurrents avant même d’avoir pris le temps de regarder vos produits.

Vous perdez également des potentiels clients s’il est difficile de procéder au paiement ou de s’inscrire sur votre site.

Il est nécessaire de faciliter au maximum le tunnel de conversion présent sur votre site afin de rendre positive l’expérience utilisateur des clients de votre site. Le tunnel de conversion définit le processus commercial entre le premier contact avec un prospect et la finalisation de l’acte d’achat.

En effet, plus le tunnel de conversion présent sur votre site web sera long, moins le prospect aura envie de passer à la finalisation de son acte d’achat.

tunnel de conversion

exemple de tunnel de conversion

Il existe plusieurs astuces afin de raccourcir votre tunnel de conversion.

Vous pouvez par exemple demander l’adresse mail de votre prospect se connectant sur votre site web par hasard afin de le relancer quelque temps après s’il n’a rien acheter.

En effet, en le relançant de cette façon, il n’aura plus besoin de rentrer son adresse mail lors de la finalisation de son acte d’achat.

Le prospect aura donc une étape de moins à réaliser lors de son achat étant donné que son adresse mail aura déjà été enregistrée.

Rappelez vous : plus il est simple de commander sur votre site Internet, plus le prospect aura envie de passer à l’acte d’achat chez vous plutôt que chez un de vos concurrent.

Vous pouvez utiliser plusieurs outils tels que Google Analytics afin de suivre les façons d’agir de vos clients sur votre site Internet. Ces outils sont très performants et vous permettent de créer des rapports de l’utilisation de votre site Internet par vos prospects. En analysant ces rapports, vous pourrez rendre l’expérience utilisateur de vos prospects plus positive qu’avant !

L’expérience utilisateur est un milieu qui se développe très rapidement, il est nécessaire de ne pas louper le coche ! En effet, de nombreuses nouvelles méthodes de paiement sont en développement, comme le paiement par selfie de Mastercard ou le paiement par empreintes digitales chez Apple.

Pour finir, quelques chiffres prélevés sur Fevad :

D’ici 2020, l’expérience client sera plus importante que le produit ou le prix comme facteur clé de différenciation (Walker, 2014)

Les utilisateurs mobiles sont 5x plus enclins à abandonner leur tâche si le site n’est pas optimisé pour mobile (Lavacon, 2014)

Les vidéos aident à persuader 73% des utilisateurs à acheter un produit ou un service (Animoto Survey, 2014)

Valentin SITTLER

Sources :

Fevad

Dynamique Mag

Comment améliorer l’expérience utilisateur sur votre site e-commerce ?

Ce n’est plus un secret, l’expérience utilisateur est devenue une notion très importante dans le monde du digital. Une boutique en ligne, pour développer son chiffre d’affaires, se doit de proposer à ses clients et ses visiteurs une expérience de qualité. Pour cela, les questionnaires clients peuvent s’avérer être un outil très efficace.

L’expérience utilisateur renvoie à « tous les éléments qui, sur un site e-commerce en particulier, concourent à produire de la satisfaction de la part des internautes, prospects et clients. » (cf http://www.myfeelback.com/fr/blog/comment-ameliorer-experience-utilisateur-e-commerce).

Il y a deux composantes à prendre en considération pour évaluer l’expérience utilisateur sur un site de e-commerce : le design et l’ergonomie.

Le design est très important car il va crédibiliser votre marque. C’est pour cela qu’il faut soigner la charte graphique de votre boutique en ligne. Un design bâclé donnera une mauvaise impression aux visiteurs de votre site et les incitera à le quitter rapidement. Les couleurs sont très importantes : en plus de définir votre univers, elles donnent des informations au visiteur et lui indiquent la marche à suivre pour naviguer sur votre site.

Les visuels, photos et animations sont des également de bons moyens d’attirer l’attention de vos visiteurs.

Mais le design ne fait pas tout : l’ergonomie est également indispensable. Un site e-commerce, pour satisfaire les internautes qui le visitent, doit à la fois plaire visuellement, être bien conçu et pratique. Un site ergonomique est un site simple à utiliser, intuitif, bien organisé, et qui charge rapidement. Pensez également à respecter la loi des 3 clics qui dit que toutes les pages de votre site doivent être accessibles en moins de 3 clics. L’idéal étant Page d’accueil > 1 > Catégorie > 2 > Sélection > 3 > Produit.

En tant qu’e-commerçant, votre objectif est d’accroître le trafic de votre site de commerce en ligne et d’améliorer le taux de conversion. Pour augmenter son trafic, le SEO (référencement naturel) constitue un élément important. Un bon référencement est l’équivalent d’un bon emplacement pour une boutique physique. Mais pour augmenter le taux de conversion, c’est l’expérience des visiteurs qui devient capitale.

Mais justement, comment faire pour améliorer cette expérience ?

Le SEO a un caractère plus objectif. Lorsqu’on travaille son SEO, on s’intéresse au positionnement de ses pages dans Google pour attirer des visiteurs. On ne touche pas directement le client.

Mais pour améliorer l’expérience utilisateur de sa boutique en ligne, c’est le client qui devient central. Il faut littéralement se mettre à la place du client, car finalement ce qui importe n’est pas votre avis sur votre site esthétique et ergonomique, mais bien l’avis qu’ont vos clients.

Pour cela, la meilleure solution consiste tout simplement à demander directement à vos clients ce qu’ils pensent de votre boutique en ligne et ce qui pourrait être amélioré.

Vous pouvez réaliser des questionnaires clients. Voici le genre de questions que vous pouvez poser à vos clients ou prospects :

• Avez-vous réussi à trouver facilement le produit que vous recherchiez ?

• Que pensez-vous de nos fiches produits ?

• Quel mode de paiement préférez-vous ?

• Avez-vous rencontré des difficultés au cours de votre processus d’achat ?

• Etc.

Pour obtenir des recommandations de la part de vos clients, vous avez deux possibilités : utiliser des questions ouvertes, du type « Quelles suggestions pourriez-vous nous proposer pour améliorer notre site ? » ou bien des questions de type QCM.

Posez les bonnes questions au bon moment, et aux bonnes personnes.

N’oubliez pas de toujours restez informé des nouvelles tendances du digital !

 

Marie HECTOR

 

Crédit photo :

http://blog.emploi-e-commerce.com/wp-content/uploads/2013/08/E-commerce-un-marché-éclaté-qui-laisse-sa-chance-aux-petits.png

Sources :

https://www.prestashop.com/blog/fr/limportance-dune-experience-utilisateur-efficace/

http://www.myfeelback.com/fr/blog/comment-ameliorer-experience-utilisateur-e-commerce

http://admaker.fr/blog/ergonomie-comment-ameliorer-lexperience-utilisateur-de-votre-site-ecommerce/

L’expérience utilisateur mobile

Le mobile est désormais le moyen le plus répandu pour l’accès web et il devient de plus en plus crucial pour les marques que leur vitrine web soit visible aussi sur smartphone et tablette pour toucher les utilisateurs n’importe où qu’ils soient.

En effet, les usages mobiles des smartphones permettent une connexion permanente et partout aux contenus personnels et professionnels.

Les souhait des utilisateurs et de surfer sur le web aussi simplement sur leur mobiles ou tablettes que sur un ordinateur. Aujourd’hui 61,2% du trafic internet total provient des ordinateurs (fixes ou portables), 38,7% de l’audience du web en France provient des smartphones et des tablettes (eStat’Web, Médiamétrie, octobre 2014).

Les tablettes sont des outils de plus en plus répandus, plus d’un visiteur sur 5 sur un site web est sur une tablette. En effet, le nombre de détenteur de tablette a augmenté ces dernières années; les foyers s’équipent 35% des foyers français sont équipés en tablette contre 4% en 2011 (GfK). Il est donc capitale pour une entreprise de faire en sorte que les composants et les détenus soient adaptés aux tablettes.

Les objets connectés sont aussi une nouveauté pour l’expérience utilisateur en 2015, Apple vient d’ailleurs de sortir en septembre 2015 sa Apple Watch, une montre permettant d’être connectés à son téléphone. Cependant malgré toute cette innovation ce qui est important, ce n’est pas ce que les appareils savent faire : c’est ce que les gens savent et peuvent faire avec ces appareils. Tous cela rentre désormais dans l’expérience utilisateur.

L’expérience utilisateur est le résultat (bénéfice) et le ressenti de l’utilisateur qui résultent de l’usage ou de l’anticipation de l’usage d’un d’un objet fonctionnel ou d’une interface homme-machine.

Les frontières entre le réel et le numérique dans une entreprise n’existent plus. Par exemple lorsque l’on parle de temps réel un consommateur utilisera en magasin son smartphone afin de lire les prix, les informations techniques ainsi que les avis en ligne sur un produit, il pourra aussi se préparer en ligne en situation de mobilité (ou non) son achat, afin de récupérer rapidement le produit, optimiser son déplacement et son temps de parcours et d’attente pour le retrait en magasin physique (Web to Store).

 

Cela nous prouve bien que désormais les mobiles contribuent fortement ou peuvent même se confondre avec l’expérience globale de la relation avec la marque, le produit, entre les usagers. Cela permet donc aux entreprises de créer la différence, fidéliser sa clientèle ou encore attirer une nouvelle clientèle.

 

CEREZO Marie

 

Sources :

http://www.nealite.fr/blog/expertise/experience-utilisateur-ux-2728.htm

http://www.servicesmobiles.fr/10-tendances-de-lexperience-utilisateur-en-2015-25889/

https://www.blue-infinity.com/sites/default/files/old_blog/2010/12/Laetitia-and-Julia-on-UX-challenges.pdf

Crédit photo : http://www.cafe-numerique.com/nouveaux-ecrans/app-store-optimization-les-points-cle-pour-reussir-493

Les défis de l’expérience utilisateur mobile

L’expérience utilisateur (UX) est définie comme étant « la perception  et le ressenti d’une personne lorsqu’elle utilise les produits qui l’entourent » (www.camillejourdain.fr). Elle permet aux marques de déterminer la satisfaction de leur cible liée à l’utilisation des fonctions et à la façon de les faire évoluer sur :

  • la forme
  • le fond
  • l’accessibilité
  • l’impact de notoriété

Ce terme est apparu dans les années 2000 et a connu une grande évolution grâce aux avancées technologiques et notamment à l’apparition des smartphones et objets mobiles connectés.

Avant l’arrivée de cette mobilité, l’expérience utilisateur s’appuyait uniquement sur l’utilisation des ordinateurs, avec une souris et un clavier physique. Avec la mobilité, l’expérience utilisateur doit aujourd’hui s’adapter aux nouveaux besoins de l’utilisateur. Ce dernier veut pouvoir naviguer sur son smartphone ou sa tablette de façon intuitive et fluide tout en pouvant passer facilement d’un système à l’autre. Il s’agit d’un défi pour les développeurs qui doivent sans cesse innover et réadapter les besoins de l’utilisateur à des appareils de plus en plus petits.

L’expérience utilisateur leur permet donc d’améliorer les parties technique et ergonomique de leur interface, notamment sa performance et sa rapidité en plaçant le contenu de manière stratégique et favorisant une gestuelle simple de l’utilisateur. Elle permet également de mesurer l’impact émotionnel qu’à l’interface sur l’utilisateur, ce qui n’est pas négligeable puisqu’aujourd’hui le consommateur veut avant tout être diverti et surpris.

Nous l’aurons compris, c’est bien parce que les marques ont grand intérêt à comprendre parfaitement l’utilisateur et ses besoins qu’elles se servent de l’expérience utilisateur. Cependant chaque cible est différente et il est donc difficile d’analyser les besoins de tout le monde. C’est pour cette raison que les marques pratiquent une segmentation des utilisateurs pour répondre à leurs attentes.

Mais les utilisateurs ne sont-ils pas segmenter de manière trop classique ?

Aujourd’hui on segmente les utilisateurs en fonction de leur pays, leur sexe, entre nouveau client et client fidèle, entre petit et grand consommateur… Les différences entre les utilisateurs sont peu approfondies.

Le nouveau défi de l’expérience utilisateur est peut-être d’aller plus loin en s’intéressant de prêt aux comportement de l’utilisateur. L’enjeu serait d’être capable d’analyser de nouveaux comportements permettant de mettre en place une réelle personnalisation du parcours client. Il faudrait collecter beaucoup plus de données comme la navigation en temps réel de l’utilisateur, sa vitesse, les endroits où il clique..

Finalement les segments seraient définis en fonction des comportements de l’utilisateur et non plus en fonction des objectifs des marques.

L’expérience utilisateur pourrait bien en être qu’à ses débuts et encore connaître de grandes évolutions.

Marie Hector
.
Sources :

L’Expérience Utilisateur Mobile, une montée en puissance ?

Qu’est ce que l’expérience utilisateur mobile ?

Experience utilisateur mobile

Experience utilisateur mobile

L’expérience utilisateur mobile emmène-t-elle vers la fin de l’utilisation des ordinateurs pour surfer sur Internet ?

De nos jours, les gens ont tendance à délaisser leurs ordinateurs au profit de leurs objets mobiles. L’audience d’Internet est principalement transférée des ordinateurs vers les smartphones et les tablettes. En effet, entre juin 2013 et juin 2014, on remarque qu’il y a eu une augmentation de 68% de l’utilisation des smartphones et des tablettes pour effectuer une recherche sur Internet tandis que l’on remarque également une baisse de 6,8% de l’utilisation des ordinateurs pour effectuer une rechercher Internet. Ces chiffres peuvent augmenter très rapidement ! En effet, selon Facebook, 80% des utilisateurs de Facebook vivant en Afrique se connectent sur leur site via un terminal mobile. Ces chiffres peuvent s’expliquer par la tendance actuelle des ménages qui consistent à équiper son foyer avec plus en plus de tablettes et de smartphones. Selon GFK, 35% des ménages français sont équipés d’au moins une tablette contre seulement 4% en 2011. L’expérience utilisateur ne doit donc pas être négligée dans le but d’améliorer l’image de son entreprise. Les gens sont maintenant habitués à emporter avec eux leur smartphone ou leur tablette (ou même les 2 !) partout ou ils vont. Ces objets portables ont l’avantage de pouvoir être utilisés n’importe ou et n’importe quand contrairement aux ordinateurs qui sont plus gros, plus lourd et donc moins pratique à emporter. De nombreuses personnes utilisent également leurs smartphones et leurs tablettes devant la télévision ou pour regarder la télévision. Ces gens sont appelés des télénautes et la proportion de gens effectuant cette action a tendance à augmenter de manière vertigineuse.

Comment expliquer la montée en puissance des smartphones, des tablettes et des objets connectés ?

De nous jours, avec les avancées technologiques, le monde bouge de plus en plus vite. Les gens sont plus pressés, ils veulent que tout soit réalisé plus rapidement. L’expérience utilisateur mobile a pour but de créer des applications et des logiciels plus utile, plus facile d’utilisateur, plus clair, plus accessible… Les derniers modèles de tablettes et de smartphones sont incroyablement efficace et rapide. L’énorme choix d’applications disponibles pour chacun rend les terminaux mobiles très utiles. En effet, chacun d’entre nous a au moins une application sur son smartphone. Les utilisateurs peuvent facilement customiser leurs appareils mobiles. La plupart des utilisateurs de tablettes et de smartphones utilisent les applications de réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook. La plupart des bonnes applications développées proposent des paramètres intelligents et une utilisation intuitive de l’application. Par exemple, les gens peuvent faire défiler les articles de l’application Le Monde en faisant un simple mouvement du doigt, comme si ils tournaient les pages d’un livre. Rester longtemps appuyer sur un point ne va pas faire la même action que qu’appuyer brièvement sur le même point. En effet, avec l’Iphone 6S, Apple révèle sa technologie 3D de la force du touché.

Les objets connectés sont aussi en train de gagner en quantité. Les fabricants créent de plus en plus d’objets connectés comme les lunettes connectées (Google Glasse), les montres connectées (Apple Watch) ou encore le Smart Rope.

En continuant de rendre disponible le pouvoir de ces objets connectés au consommateur lambda, les fabricants signent peu à peu l’arrêt de mort de l’ordinateur. Cela peut être dangereux dans le sens ou tout ces objets connectés qui entrent dans notre vie quotidienne empiètent sur notre vie privée.

Valentin Sittler

Sources :

Café Numérique

Prosodie

Ux-mobile

 

L’Expérience Utilisateur Mobile: un outil indispensable pour les marques

 

Avec l’expansion des technologies, l’usage d’appareils mobiles devient de plus en plus fréquent et parfois incontournable. Dans le domaine professionnel, notamment, les appareils mobiles peuvent servir à augmenter la visibilité et la productivité d’une entreprise.

Presque tout le monde aujourd’hui possède un smartphone et/ou une tablette et/ou un objet connecté. Cela permet de faire disparaître des frontières géographiques et temporelles, et rend possible d’être connecté 24/7 presque partout dans le monde. Une nouvelle frontière a été franchie récemment, celle du online et du offline, notamment par le biais d’applications accessible dans leur intégralité sans connexion internet. Un nouveau mot est d’ailleurs apparu, illustrant le nouveau lien digital entre les marques et les consommateurs : ceux-ci sont tellement connectés que les entreprises ne peuvent plus élaborer de stratégie de communication sans y englober une part de digital et prendre compte des smartphones et autres dispositifs mobiles ; de là est née la fusion de « consumer » et « user » en anglais, « consuser ».

L’utilisation des ordinateurs pour se rendre sur internet est en baisse car de nos jours, les consommateurs ont troqué un mode de vie sédentaire au profit de la mobilité. En effet, en France, on a pu remarquer une augmentation de 68% de l’utilisation de sites mobile et de 45% de l’utilisation d’applications smartphone à l’opposé, on constate une baisse de 6,8% de la fréquentation des sites web de juin 2013 à juin 2014. Surtout qu’actuellement, les smartphones et tablettes peuvent être utilisés pour quasiment toutes les tâches professionnelles.

Comment mettre en place une expérience utilisateur efficace ?

Dans le but d’améliorer l’image de son entreprise, la mise en place d’une expérience utilisateur est quasi-incontournable. C’est une façon de rendre les applications plus fonctionnelles, accessibles, utiles et appréciables car une bonne expérience utilisateur joue considérablement sur la perception d’une marque ou d’une entreprise. Dans son livre The Elements of User Experience : User-centered, l’Américain Jesse James Garret, donne les 5 différentes étapes (différentes couches) de création d’une application ou d’un site web. 

Shéma 5S de Jesse James Garrett

Téléchargez le PDF intrégral en français

  • La stratégie : définir une stratégie en définissant les besoins des utilisateurs, et donc, vos objectifs
  • Les fonctionnalités : elles doivent êtres directement liées à vos objectifs, faire un inventaire des contenus
  • La structure : c’est elle qui donne forme au cadre
  • Le squelette : rend la structure plus claire et lisible, c’est l’aspect visuel, il concerne tout le design du site ou de l’application, c’est cette étape qui touche les « sentiments » de l’utilisateurs et qui rend l’application ou le site plus appréciable et attractif

En résumé, si une marque ou une entreprise veut réussir son plan de communication, elle doit investir dans les appareils mobiles. L’Expérience Utilisateur Mobile est un moyen pour les entreprises de capter l’attention, de se différencier, de se faire adopter par les consommateurs et ainsi gagner la fidélité des consommateurs. Certaines marques, comme Air France, ont créé une interface totalement personnalisée, où les consommateurs peuvent consulter leur solde de miles, acheter des billets, s’enregistrer en ligne et avoir accéder à toutes les informations pouvant concerner les consommateurs. Le groupe Lagardère, de son côté, a décidé de créer plusieurs applications mobiles pour la marque ELLE, comme « ELLE Astro » ou « ELLE à table » alors que le site web ELLE est unique et englobe toutes les rubriques, cela permet aux utilisatrices d’avoir un accès plus facile et organisé au contenu de ELLE.

Sophia Moudnib-Dumoulin

Sources:

http://www.titou.net/experience-utilisateur-mobile-au-coeur-des-nouvelles-strategies/

http://ux-fr.com/experience-utilisateur-definition/

https://mobile.airfrance.fr/FR/fr/local/home/home/HomePageAction.do?marketSelect=FR&langSelect=fr

http://www.strategies.fr/etudes-tendances/dossiers/133202/132654W/medias-mobiles.html

Crédit photo: http://generationmobiles.net/2013/08/05/enquete-htc-voici-comment-lutilisateur-exploite-le-smartphone-htc/

Mobility Users Experience

Now connected objects are increasingly used. People can now connected their electronic objects together (smartphone, TV, tablets, watch). Now People can answer to their message with one watch and to change channels to the TV with their smartphone. However, this article will focus on the digital tablet. What is this object ? A tablet computer, commonly shortened to tablet, is a mobile computer with a touchscreen display, circuitry and battery in a single device. Exist some brands who that sale this electronic object (samsung, asus, acer). But I will only describe that of the apple brand that name’s « Ipad ». The iPad is a touch pad designed and developed by Apple. This is particularly oriented media such as books, newspapers, magazines, movies, music , games, but also to the Internet , access e-mails to his office and simple with Pages, Numbers and Keynote. Ipad can be connected with Iphone or Iwatch or ITV. My article will have as main theme Advanced technological tablets and the actuality of the new functionality of Apple. Apple held , Wednesday, September 9 , a major conference (called  » keynote  » ) to unveil its new products. Apple introduced a new range of Iphone, tablets to professional and new service box to the television and innovation to the connected watch. The new range of tablets is destined to the professional, and his « Ipad pro » has a large 12.9 -inch screen. It has a powerful processor (1.8 times faster than the previous iPad Air 2). The iPad Pro displays a battery life of 10 hours of use, a thickness of 6.9 mm and a weight of 700 grams. The new iPad will have a new cover that will contain a keyboard. It is clearly inspired by the Microsoft Surface tablet, but promises to be able to type text faster . The iPad Pro can also benefit from a stylus , called Pencil , to draw easily on the touch screen . For him , inspiration is to be sought from Samsung and its Galaxy tablets or phablettes Galaxy Note with a stylus S Pen. The iPad Pro will be sold in November , from 799 dollars. Will this be enough for the iPad Pro replaces a laptop? Apple fans will undoubtedly appreciate quality iPad Pro. They find their account in this impressive new tablet . But there remain some time before she finally replace their Macbook Air , some actions are easier and convenient on a portable computer. No, the iPad Pro will not immediately replace the computer, if only for imports / exports of traditional files.

Marie Cerezo

Marie using apps

Marie using apps

Mobility : essential tools of modern business

Marie uses her smartphone

Marie uses her smartphone

Whether it’s for smartphone or tablet, or the traditional laptop computer, opportunities of using mobile technologies abound. It is therefore necessary to develop these new business practices. Indeed, the mobility has several advantages for a business.

It can be an excellent tool. Mail, calendar, and mobility platform allows to keep in touch with employees of his company and with its customers. Smartphones and tablets being easily transportable, employees can check emails anywhere and at any time, and therefore save time.

In addition, in the face of consumers increasingly addicted to their smartphones and tablets, companies must adapt their marketing strategy. Today, a company that communicates whitout use mobility tools will drive a gap between her and her clients. Mobility can reach a large audience very quickly, anywhere and anytime. It also allows consumers to easily access information about the company and share them with one click.

Faced with competition, it is essential to be updated and therefore investing in mobility and technology. Ignore the growing importance of mobility is lead his enterprise to failure.

The largest companies have understood that and invest more and more to improve their website, create web ads, create their own mobile application and equip their employees with mobile equipment at the cutting edge of technology.

 

Today’s world is connected and this trend must be exploited by business.

 

Marie Hector